10 armes secrètes de… Marcus Marr (DFA Records)

Écrit par Thémis Belkhadra
Le 24.02.2016, à 13h03
03 MIN LI-
RE
Écrit par Thémis Belkhadra
Marcus Marr, c’est l’art de dépoussiérer la funk, de la marier avec la musique électronique (parfois new-wave, parfois mentale, toujours colorée) pour créer une mixture qui a su donner la bougeotte à James Murphy. En terme de DJ set, le Londonien pioche autant dans son label DFA que dans la techno, une formule parfaite qui lui a déjà offert les platines du Berghain. De passage en France début février (fait malheureusement trop rare pour être omis), Marcus nous a fait un récap en dix missiles de son set au Badaboum.

1/ Merwyn and Inkswell – Eternal Freedom (Linkwood Remix)

La plus méchante des lignes de basse avec de superbes cordes sur le dessus. Un puissant cocktail.

The baddest bassline with achingly beautiful chords over the top. A potent cocktail.

2/ Photomachine – On U (Funkineven Lil Bastard Mix)

Je n’oublierai jamais la pagaille qu’a mis ce morceau dans un club miteux (aujourd’hui tristement fermé), Le Passe-Temps à Marseille. Utilisé au bon moment, la ligne de basse enragée et les hi-hats ultra pannés donneront lieu à une dévastation justifiée.

I’ll never forget the mayhem this record unleashed one night in a stinking club (now sadly closed) called Le Passe-Temps in Marseille. At the right moment, the rabid bassline and hard-panned dual machine hi-hats on this record will bring righteous devastation.

3/ Lennie De Ice – We are I.E.

La musique rave proto-jungle de Londres et institution des radios pirates de Lenworth Green. Pure méchanceté. Amen ! Notez que ce n’est pas une arme secrète – tout le monde devrait connaître ce titre.

Pre-jungle London rave and pirate radio staple from Lenworth Green. Pure badness. Amen Brother! Note this is not a secret weapon – everyone should know this record.

4/ Buz Ludzha – Basslines For Death

Des synthés ciselés et des beats claquants, puissants, enregistrés sur cassette pour votre plaisir, mes amis.

Scything synths and clattering, battering beats recorded right onto cassette for your listening pleasure, my friends.

5/ Paranoid London – Eatin’ Glue

Des puristes obstinés d’acid house, voilà pourquoi j’aime Paranoid London. Pas d’ordinateurs, juste les machines acides originales, et TOUS LEURS MORCEAUX SONT EN MONO – FAÎTES AVEC.

I like Paranoid London as they are bloody-minded acid house purists. No computers, just the original acid machines and ALL THEIR RECORDS ARE MONO – DEAL WITH IT.

6/ Oni Ayhun – OAR-004-A

J’aurais pu choisir les sublimes mélodies et cordes du précédent morceau « OAR 3« , mais celui-ci est l’œuvre la plus courageuse. Les éclats de bruit digital crépitant qui envahissent le morceau au hasard sont connus pour susciter soit des cris de joies, soit pour faire détaler le public.

I could have chosen the sublime chords and melodies of « OAR 3 » which preceded this, but this is just the bravest piece of art. The bursts of ear-spitting digital noise that randomly invade the track have been known to either elicit screams of joy or send people running for their lives. 

7/ Red Planet – Star Dancer

L’archétype de la seconde vague de Detroit, par Mad Mike. Ça sonne toujours aussi futuriste pour moi.

Archetypal 2nd wave Detroit record from Mad Mike. Still sounds like the future to me. 

8/ Eros 1 – B1

Cet edit de « Darling Come Back Home » de Barbara Mason contient ce délicieux mélange entre débauche et déchirement. S’ils avaient eu le budget pour louer une véritable section de cordes au lieu d’utiliser un synthétiseur à bas prix, le morceau n’aurait pas été aussi bon.

This edit of Barbara Mason’s ‘Darling Come Back Home’ has that delicious mix of sleaze and heartbreak. If they’d had the money to hire a real string section instead of using cheap synth strings it wouldn’t be half as good. 

9/ Major Problems – Overdose (The Final Trip)

J’ai joué ce titre au Panorama Bar l’autre fois, et il a suscité une immense réaction. Cet enregistrement américain de 1990 remonte à la période où les beats breakés arrivaient tout juste sur les dancefloors rave du Royaume-Uni. Il sample Adonis et les Beatles !

Played this at Panorama Bar last time and it got a huge reaction. This 1990 American record comes from the period just as breakbeats were entering UK rave dancefloors in earnest. Samples Adonis and the Beatles!

10/ Alice Smith – Love Endeavour (Maurice Fulton Remix)

Ce n’est pas une arme secrète mais Maurice, qui est né dans le Maryland, est l’arme secrète de l’Angleterre maintenant qu’il vit à Sheffield. J’adore tout ce qu’il fait, mais avec ce morceau-là, on touche au Saint Graal.

Not a secret weapon but, Maryland-born Maurice is the UK’s secret weapon as he now lives in Sheffield. I love all his work but he reaches the heavens here. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant