10 armes secrètes de… Johannes Heil

Écrit par Sylvain Di Cristo
Le 03.12.2014, à 14h46
03 MIN LI-
RE
Écrit par Sylvain Di Cristo
À l’occasion de son passage au Tunnel d’Issy-les-Moulineaux le 6 décembre prochain (aux cotés de Malestrom et Renart), Johannes Heil nous a livré sa playlist secrète, à savoir dix pépites majoritairement techno, capables d’enflammer n’importe quel dancefloor. On connait sa techno subtile et profonde, et à l’instar de ses productions, la sélection qu’il a concoctée est plutôt classe : Jeff Mills, Robert Hood, UR, Suburban Knight et bien d’autres, qu’on vous laisse déguster. Attention ça tape fort.

10 armes secrètes de… Johannes Heil

22h-00h

Brut, direct et plein d’énergie, c’est vraiment ce que j’aime dans la musique, et c’est exactement le coeur de ce track. Jeff était la plus grande influence musicale du début de ma carrière et je dois admettre qu’il représente ma définition de la vraie école techno.

Raw, direct and full of energy, that is what I really love about music and this is what this track is all about. Jeff was the biggest musical influence in the beginning of my career and still I have to say that he is what I define as true school.

C’est le parfait exemple de ce que j’appellerais la minimale, la vraie minimale, et pas la merde qu’ils appellent minimale aujourd’hui.

This is the parade example for what I would call minimal, this is the real stuff, not that shit they call minimal today.

00h-2h

Tombez amoureux de ce titre, vous en serez transcendé et illuminé.

Let yourself fall into love with this tune in order to be trancended and illuminated. 

Pareil que pour Jeff Mills, ce titre vous traverse, vous parle sans vous demander la permission, en mode pénétration énergique.

Same here as I mentioned for Millsart, driving thru you, talking you in without asking for permission, energetic penetration. 

2h-4h

Celle-ci est la combinaison parfaite entre la profondeur et l’obscurité, il y a un groove mystique et monstrueux.

This one has a lovely combination of depth and darkness, a mystical groove monster.

Aucun mot ne peut décrire ça, pour comprendre il faut juste écouter le track le plus brut et élégant que Richard n’ait jamais produit.

No words can describe this, you will have to listen to the most rough but yet stylish work Richard has ever done in my ears.

4h-6h

Simple et efficace, c’est un parfait exemple de comment travailler avec un loop et des ajouts pour construire un adorable enregistrement. Le mérite revient aussi au créateur de ce loop souvent utilisé, à savoir P-Funk Allstars.

Simple and very effective, a great example of how you can work with a loop plus some addons to build up a lovely records. Credits also to the originators of the used loop, P-Funk Allstars in full effect.

Ce track est un espèce de fantasme de science-fiction, il te plonge dans un monde où tu n’as jamais été avant.

This tune is like a good fantasy/scifi movie, it takes you into a world you have never been to before.

After Party !

L’un des premiers tracks à faire figurer le mot “acid” dans son titre, c’est brutal, dingue. J’adore l’acid, alors pourquoi pas ‘Big Dipper’ ?!

One of the first tracks having the word acid in its name, it’s raw, it’s crazy. I love acid, so why not ‘Dipper Big’ !?

C’est comme nager dans l’océan, ressentir une chaude pluie d’été sur sa peau. Pour moi, ce track a quelque chose de très fluide, et j’aime beaucoup sa vibe, c’est comme un baiser. De loin le meilleur travail d’Armand Van Helden.

Like swimming thru the ocean, feeling a warm summer rain on your skin. To me this feels very fluid, and I love the vibe of it, like an embrace. The best work of Armand Van Helden ever.

EVENT FACEBOOK

Retrouvez Johannes Heil sur :

Trax vous fait gagner des places pour le Tunnel, c’est par ici !

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant